“Histoire de la céramique”

Ngoc Anh
Chia sẻ
(VOVWORLD) - Que savez-vous des villages potiers vietnamiens? Une exposition leur est consacrée du 23 avril au 31 mai au temple Kim Ngân, 42-44 rue Hàng Bac, à Hanoï.
“Histoire de la céramique” - ảnh 1Les vedettes de l’exposition sont les villages de Bat Tràng, de Phu Lang et l’atelier Chi de Hanoï (photo: Ngoc Anh/VOV)

Intitulée «Histoire de la céramique», l’exposition présente les villages potiers ayant réussi à préserver cet artisanat plurimillénaire, à travers les vicissitudes de l’Histoire. C’est sous les dynasties des Ly et des Trân, du 10e au 14e siècle, que la céramique vietnamienne a connu son âge d’or. Certains villages perpétuent encore le savoir-faire ancestral, comme Bat Tràng à Hanoï, Thô Hà et Phù Lang dans la province de Bac Ninh, Huong Canh dans la province de Vinh Phuc ou Chum Thanh dans la province de Thanh Hoa…

Les vedettes de l’exposition sont les villages de Bat Tràng, de Phu Lang et l’atelier Chi de Hanoï. Pham Ngoc Huy est un maître céramiste de Bat Tràng.

«La beauté de la céramique de Bat Tràng tient surtout à l’émail utilisé qui n’existe nulle part ailleurs», affirme-t-il. «Il est fabriqué à partir de matériaux complètement naturels, sans aucun produit chimique. Le brun foncé vient par exemple du sédiment du fleuve Rouge, le gris vient de la chaux chimique éteinte brûlée avec des écorces de paddy et mélangée avec de la terre cuite. L’émail fabriqué de cette façon donne des couleurs bien plus profondes et éclatantes que celles obtenues avec de l’émail fait à partir de minerais».

“Histoire de la céramique” - ảnh 2Photo: Ngoc Anh/VOV

Les visiteurs peuvent observer des céramistes travailler et parler avec eux, ce qui plaît beaucoup à Hô Thi Quynh, étudiante à l’Université culturelle de Hanoï.

«Je suis impressionnée par la façon dont les céramiques sont présentées et par le travail minutieux des artisans. La simplicité apparente des produits résulte de beaucoup d’investissements de la part du céramiste», dit-elle.

Selon Dào Thi Liên Huong, responsable de la diplomatie culturelle au ministère des Affaires étrangères, la céramique est une fierté du Vietnam.

«Il est de coutume pour nos dirigeants d’offrir des céramiques aux chefs d’État et de gouvernement étrangers. Nos ambassades et nos consulats généraux sont aussi décorés d’objets en céramique qui ne sont d’ailleurs jamais absents lors des événements de promotion culturelle que nous organisons à l’étranger», indique-t-elle.

La céramique vietnamienne est désormais présente sur tous les marchés du monde. Les artisans chevronnés peuvent très bien vivre de leur métier. Venez les écouter raconter leur histoire au temple Kim Ngân, 42-44 rue Hàng Bac, à Hanoï, jusqu’au 31 mai.

Commentaires