Là où on peut « cueillir de l’argent »

D’après VOV, Dân trí, Thanh Niên
Chia sẻ

(VOVworld) - Pour de nombreux paysans du Sud-Ouest du Vietnam, le “bòn bon” est un fruit béni. C’est sur cet arbre fruitier, le Lansium domesticum,  qu’ils peuvent « cueillir de l’argent ».

Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 1

(VOVworld) - Pour de nombreux paysans du Sud-Ouest du Vietnam, le “bòn bon” est un fruit béni. C’est sur cet arbre fruitier, le Lansium domesticum,  qu’ils peuvent « cueillir de l’argent ».

Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 2
Beaucoup ont gagné des milliards de dongs grâce à la culture massive du “bòn bon”.

Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 3
Les jardins de “bòn bon” attirent de nombreux touristes.


Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 4

Il fait bon sous l’ombre de ces grands arbres chargés de fruits.

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 5

Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 6

Beaucoup de commerçant viennent s'approvisionner à même le jardin.

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 7

Les paysans transportent leur « bòn bon » au marché.

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 8

Une visite du jardin coûte 25.000 đồng pour un adulte, et 15.000 đồng pour un enfant.

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 9

Les visiteurs peuvent manger à leur faim les fruits que le propriétaire a cueillis pour eux. Pas question d’en cueillir eux-mêmes…

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 10

… A moins de payer ces fruits au prix du marché.

Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 11

En moyenne, un jardin de 5 hectares peut donner 150 tonnes de fruits. S’il en vend à 12.000 - 15.000 đồng/kg, le jardinier peut empocher plus d’un milliard de dongs de bénéfice.

 Là où on peut « cueillir de l’argent » - ảnh 12

La haute saison du “bòn bon” est l’été, entre le troisième et le huitième mois du calendrier lunaire.

Commentaires