Hà Cang, le village du gingembre confit

Lê Huy Hoàng Hai/vov.vn
Chia sẻ
(VOVWORLD) -Rattaché à la province centrale de Thua Thiên-Huê, le village de Hà Cang est connu pour son arbre séculaire immortalisé dans Les yeux rêveurs, le film qui a remporté le lotus d’or en 2021, et son gingembre confit, qui est une amuse-gueule incontournable du Têt.
Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 1

La particularité du gingembre confit de Huê en général, et de Hà Cang en particulier, tient à son goût très épicé et à sa présentation en petites tranches toutes minces.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 2

Depuis plus de 20 ans, la famille de Trân Quang Nguyên produit du gingembre confit avec tous les ans un pic d’activité au moment du Têt.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 3

Après une sélection rigoureuse, le rhizome est nettoyé, écorcé et émincé. Tout est fait à la main. Mais même les plus aguerris ont les mains fortement irritées au contact de cette épice.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 4

Les tranches de gingembre sont mises dans de l’eau légèrement citronnée pendant une bonne trentaine de minutes.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 5

Elles sont ensuite bouillies, égouttées et cuites avec du sucre. La cuisson est l’étape cruciale qui décide de la qualité du produit fini. Elle doit s’effectuer au feu de bois. Il faut remuer régulièrement et veiller à ce que les tranches ne collent pas les unes aux autres.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 6

Dans le froid de l’hiver, quoi de plus convivial que de se réunir autour du feu et humer cette odeur annonciatrice du Têt...

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 7

Le confit a la couleur jaune claire du gingembre et la couleur blanche du sucre.

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 8

Après que le liquide s’est complètement évaporé, le gingembre est versé sur un plateau où il continue d’être remué jusqu’au séchage et au refroidissement complet. M.Nguyên, lui, vend son gingembre confit à 60.000 dôngs le kilo à ses clients qui se trouvent à Hanoï, à Hô Chi Minh-ville, à Khanh Hoà…

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 9

Avant la pandémie, il employait plusieurs personnes à l’approche du Têt. Maintenant, il doit tout faire lui-même avec les autres membres de sa famille.  

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 10

A 65 ans, Trân Quang Nguyên continue d’émincer les rhizomes avec une dextérité exceptionnelle. Pour ce Têt, il a reçu des commandes d’une tonne, un chiffre bien plus modeste par rapport aux années précédentes...

Hà Cang, le village du gingembre confit - ảnh 11

Mais il ne s’en plaint pas. Il est content que son savoir-faire lui apporte un revenu supplémentaire et permette de diversifier les plateaux de friandises du Têt de ses clients.

 

Commentaires