Trân Quang Huy, un serviteur dévoué de la population

Ngoc Anh
Chia sẻ
(VOVWORLD) - Intègre et très engagé dans les mouvements d’émulation locaux, Trân Quang Huy, le secrétaire du comité du Parti et président de l’antenne du Front de la Patrie, est très apprécié des habitants de An Vong, un village rattaché au district de Chuong My, dans la banlieue de Hanoï.
Trân Quang Huy, un serviteur dévoué de la population - ảnh 1Trân Quang Huy, secrétaire du comité du Parti et président de l’antenne du Front de la Patrie de la commune d'An Vong, district de Chuong My. Photo: Ngoc Anh/VOV

Élu secrétaire du comité du Parti et président du Front de la Patrie de la commune de An Vong en 2010,  Trân Quang Huy a été reconduit dans ses fonctions en 2020 pour cinq ans. Sous son impulsion et pendant dix années consécutives, An Vong a été reconnu «village culturel» et «lieu agréable à vivre» ; l’antenne du Parti se présentait comme un «organe transparent et fort» et Trân Quang Huy lui-même a été distingué plusieurs fois par les autorités de Chuong My pour sa personnalité et sa générosité.

Quand, en 2011, son village a été choisi pour expérimenter le programme d’instauration d’une nouvelle ruralité, Quang Huy a fait appel aux villageois pour améliorer les conditions de vie locales. Il se souvient :

 «En 2011, certains villageois ont offert leurs terres pour construire un stade de plus de 4.000 mètres carrés. Lors de son inauguration, les habitants ont collecté 114 millions de dongs (4.375 euros) pour financer d’autres projets. En 2012, ils ont payé la totalité des travaux de réfection des routes. Cette même année, ils ont été honorés par l’antenne hanoienne du Parti dans le cadre du programme de remembrement rural et d’échanges de terres agricoles. En 2017, les habitants ont été très nombreux à répondre à la campagne concernant les espaces publics. Fin 2019, ils se sont engagés de nouveau dans le programme de nouvelle ruralité. Aujourd’hui, An Vong est un village bucolique et fleuri avec de jolies peintures murales. Tout le monde est ravi de ces changements».

Après l’inauguration du stade et de la maison culturelle en 2011, Quang Huy a collecté plus d’un milliard de dongs (38.220 euros) pour restaurer le cimetière du village. Il a également convaincu les habitants de participer à la construction d’une bibliothèque afin d’inciter les jeunes et moins jeunes à la lecture. Achevée en 2012, la bibliothèque possède des milliers de livres et est aujourd’hui l’une des plus importantes de Hanoï.

Plus qu’un fédérateur au coeur généreux, Trân Quang Huy est aussi une excellente plume lorsqu’il s’agit d’écrire sur les personnes et collectifs exemplaires, remarque Dô Tuân Anh, directeur adjoint du service de l’Intérieur du district de Chuong My.

«Monsieur Huy a remporté le deuxième prix d’un concours d’écriture organisé par notre district sur les personnes et collectifs exemplaires. Cette année-là, aucun premier prix n’avait été décerné. Huy était l’un des plus remarquables participants. Il a aussi gagné deux prix d’encouragement à  Hanoï», dit-il.

Monsieur Huy est aussi connu pour son franc-parler et sa modestie. Pour lui, l’intérêt du collectif prime toujours l’intérêt personnel.  

«Si je veux gagner la confiance et le soutien de la population, je dois me préoccuper en priorité de ses intérêts. Il est important de rester à son écoute et d’être sincère. Ma plus grande réussite humaine et professionnelle est d’avoir réussi à créer une réelle proximité avec les habitants», confie-t-il.

Généreux et solidaire, Trân Quang Huy offre, chaque année, un minimum de deux bourses d’études d’un million de dongs (40 euros) aux élèves les plus pauvres de sa commune.

Commentaires