La peintre Đặng Ái Việt et ses toiles pour les mères vietnamiennes héroïques

Le Phuong
Chia sẻ
(VOVworld) - “Je suis vraiment très touché. Je félicite particulièrement la peintre Đặng Ái Việt pour son croquis de mère vietnamienne héroïque”.

(VOVworld) - “Je suis vraiment très touché. Je félicite particulièrement la peintre Đặng Ái Việt pour son croquis de mère vietnamienne héroïque”. Telles sont les impressions du Premier Ministre Nguyên Tân Dung que l’ont peut lire dans le registre des visiteurs de l’exposition “Les peintures de reconnaissance”. Cette exposition a été organisée pour la première fois il y a tout juste un an à l’occasion de la 65ème Journée des invalides de guerre et des morts pour la patrie du Vietnam, célébrée le 27 juillet. Aujourd’hui soixantenaire, Đặng Ái Việt a réalisé un bon millier de portraits de mères vietnamiennes héroïques, devenant ainsi la peintre ayant réalisé le plus de peintures sur le sujet, comme l’atteste le certificat remis en mai dernier par l’organisation des records d’Asie.

La peintre Đặng Ái Việt et ses toiles pour les mères vietnamiennes héroïques - ảnh 1

C’est depuis maimtenant très longtemps que Đặng Ái Việt poursuit son rêve de dessiner le portrait des mères vietnamiennes héroïques dans tout le Vietnam. Mais son rêve n’est devenu réalité qu’en 2010. Cadre de l’Union des femmes de libération pendant la résistance anti-américaine, elle admire les femmes qui ont vécu la guerre. En février 2010, elle a pris sa mobilette Chaly, et fait route pour le Nord. Pendant 3 ans, elle a fait une course contre la montre pour réaliser le portrait des mères qui ont mis au monde des héros qui se sont sacrifiés pour la patrie. Jusqu’au 27 avril dernier, Đặng Ái Việt a réalisé au total 1.022 portraits de mères vietnamiennes héroïques. Elle partage avec nous son expérience: « Je respecte toutes les mères vietnamiennes héroïques, toutes de la même façon, dans la tête et dans le coeur, et sans aucune distinction. Il y a pourtant des mères pour qui j’éprouve la plus grande compassion, celles qui ont perdu leur enfant unique. Toutefois, toutes les mères m’ont fortement émues, et je peux  me rappeler de chacune d’elles. »

Pour Đặng Ái Việt, ce travail qu’elle a réalisé en trois ans est une façon de remercier les personnes méritantes de la patrie. Elle considère que chaque peinture d’une mère vietnamienne héroïque est une longue histoire à transmettre aux descendants, et qui témoigne des sacrifices et des pertes qui construisent encore la vie d’aujourd’hui: « Dessiner les mères vietnamiennes héroïques est un travail difficile, car dans leurs yeux, il existe des contradictions. Il y a la joie de vivre aujourd’hui dans la paix et la prospérité. Mais au fond du coeur, ces mères souffrent de la douleur causée par la perte de leur enfant. En dessinant ces femmes, je retrace leur mémoire. Pour réaliser une oeuvre d’art, je dois parler avec elle, écouter leur histoire, et parvenir à communier avec elles »

Đặng Ái Việt a parcouru les plaines et les montagnes. Elle s’est rendue là où il y a des mères vietnamiennes héroïques encore vivantes. La mobilette a toujours été son amie fidèle au cours de cette aventure.

La peintre Đặng Ái Việt et ses toiles pour les mères vietnamiennes héroïques - ảnh 2

Tout au long de ce parcours, Đặng Ái Việt n’a contracté aucune maladie. La résistance de cette peintre soixantenaire réside dans son style de vie simple. Cao Thị Đức, mère vietnamienne héroïque habitant le district Phuc Tho, à Hanoï, se souvient: « Elle est venue pour me dessiner. J’étais assise dans mon lit. Elle a réalisé son travail de 9h jusqu’à midi. Je l’ai invitée à déjeuner avec moi. Elle a accepté mon invitation avec plaisir. »

Đặng Ái Việt a offert toutes ses oeuvres sur les mères vietnamiennes héroïques au musée de la femme vietnamienne ainsi qu’au musée des beaux arts de HCM-ville. 1.022 portraits, ce sont autant d’oeuvres artistiques et de souvenirs sur les mères vietnamiennes héroïques. Le peintre Trần Khánh Chương souligne à cet égard: « Đặng Ái Việt a trouvé son propre chemin. Elle a réalisé des oeuvres pour son métier, mais aussi pour le pays. Sa présence dans 63 provinces et villes du pays avec sa propre moto est en soi un admirable chef d’oeuvre. Elle a dessiné chaque mère vietnamienne héroïque. Certaines, très âgées, n’ont pas pu rester assises longtemps et ont dû se coucher. Mais Đặng Ái Việt a su trouver une façon de dessiner qui permet de fixer l’esprit et les sentiments de ces mères vietnamiennes héroïques. Cette peintre a réalisé un travail remarquable. »

La peintre Đặng Ái Việt et ses toiles pour les mères vietnamiennes héroïques - ảnh 3

Avec un bon millier de portraits, Đặng Ái Việt a établi 2 fois le record du Vietnam. Puis en mai dernier, l’organisation des records d’Asie lui a décerné le titre de peintre qui réalise le plus de portraits de mères vietnamiennes héroïques. Cette peintre a dessiné ces femmes dans un seul but: les remercier. Pour elle, c’est un bonheur et une fierté inestimable de rencontrer et de graver le portrait de ces mères vietnamiennes héroïques. Đặng Ái Việt a néanmoins quelques regrets car elle n’a pu dessiner que le portrait d’un tiers des mères vietnamiennes héroïques./.

Commentaires