Déclaration commune Vietnam-Myanmar

Chia sẻ
(VOVWORLD) - La visite officielle du 16 au 18 décembre au Myanmar du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a réaffirmé l’importance du partenariat intégral Vietnam-Myanmar, peut-on lire dans la déclaration commune publiée ce mercredi.
Déclaration commune Vietnam-Myanmar  - ảnh 1 Photo chinhphu.vn

Lors de cette visite, les dirigeants des deux pays ont signé trois documents de coopération, à savoir le plan d’action du partenariat intégral Vietnam - Myanmar pour la période 2019-2024, le mémorandum de coopération sur l’agriculture et le développement rural, et celui entre les deux ministères des Affaires étrangères.

Les deux parties ont convenu d’élargir la coopération dans la marine, la médecine militaire, l’industrie de la défense, la logistique, le sauvetage, la gestion des frontières, le renseignement, la lutte contre la criminalité transnationale, le terrorisme, l’immigration clandestine, ou encore le blanchiment d’argent. Elles ont aussi décidé de ne pas permettre aux individus et aux organisations d’utiliser le territoire d’un pays pour mener des activités contre l’autre; d’accélérer les négociations et la signature des accords d’extradition et de transfèrement des personnes condamnées, ainsi que de protéger les informations confidentielles.

Les deux pays établiront en 2020 une stratégie de coopération économique intégrale permettant de doubler les investissements vietnamiens au Myanmar. Ils poursuivront leur soutien mutuel lors des tribunes internationales, notamment l’ASEAN et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Ils promeuvent un système commercial multilatéral, transparent, ouvert et fondé sur les règles imposées par l’OMC.

Vietnamiens et Birmans ont insisté sur l’importance de maintenir la paix, la stabilité et la coopération en mer Orientale et de régler pacifiquement les différends sur la base du respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982). Ils ont aussi plaidé pour la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol. Ils ont appelé les parties concernées à respecter les procédures diplomatiques et juridiques, à ne pas recourir à la force ni menacer d’y recourir, à observer la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et à soutenir les négociations sur le Code de conduite en mer Orientale (COC).

En 2020, les deux pays célèbreront ensemble le 45e anniversaire de l’établissement de leur relation diplomatique, le 28 mai.

Commentaires